Installation / garantie

Voici notre qualité d’installation de nos produits en béton et en pierre naturelle pour bien honorer la garantie de 2 ans.

L’installation de pavé uni et de pierre naturelle

Excavation

Afin d’assurer un drainage adéquat, nous excavons le sol de manière à obtenir une pente minimale de 2% (20 mm par mètre ou ¼ po par pied)

Le contour de l’excavation devra déborder la surface à paver d’au moins 300 mm (12po), l’idéal étant une distance équivalente de 1 à 1 ½ fois l’épaisseur de la fondation. Cette mesure conjuguée à l’utilisation de bordures de béton assurera la stabilité de l’ensemble. Ainsi, les pavés en bordure seront aussi bien soutenus que ceux du centre.

Nous égalisons le fond de l’excavation avec un râteau. Si le sol est sablonneux ou granulaire, nous effectuons le compactage à l’aide d’une plaque vibrante. Il est préférable, à cette étape, de ne pas tasser un sol argileux. L’utilisation d’un géotextile placé entre le sol naturel et la fondation est alors recommandée afin de prévenir le mélange de la fondation avec le sol naturel et aussi pour permettre une plus grande stabilité.

Fondation

Nous étendons et effectuons le compactage de la pierre 20 mm (3/4 po) par couches de 100 mm (4 po). Nous arrosons légèrement la pierre 20 mm (3/4 po) afin de faciliter le compactage. Pour s’assurer que la fondation soit adéquate, il est nécessaire d’exécuter le compactage de la pierre à plusieurs reprises. Lors de cette opération, nous utilisons une plaque vibrante ou une pilonneuse (Jumping Jack). Le travail devrait déjà avoir l’aspect du résultat final. Nous vérifions le niveau final en plaçant un pavé sur un guide.

Lit de pose

Nous étendons entre 15 mm (5/8 po) et 25 mm (1 po) de poussière de pierre 02.5-5. Nous tenons toujours compte du fait qu’un lit de pose de 25 mm (1 po) sera réduit à 15 mm ( 5/8 po) d’épaisseur à la suite du compactage qui sera exécuté avant la pose des pavés.

Nous nivelons la poussière de pierre et nous prenons soin de ne pas faire le compactage du sable avant de déposer les pavés en place. Le compactage ultérieur des pavés avec la plaque vibrante aura pour effet d’incruster ces derniers dans le lit de pose.

N.B. Pour l’installation de pierre naturelle, nous installons la poussière de pierre entre les pierres et nous installons ensuite un sable polymère pour saisir le tout.

Pose de pavé

Nous disposons les pavés selon le motif choisi en débutant avec un angle de 90º si possible nous progressons en marchant sur les pavés.

Un espacement d’environ 3 mm (1/8 po) entre chaque pavé sera créé par les espaceurs sur les côtés des pavés. Un joint d’au moins 2 mm doit être prévu pour les pavés sans espaceur.

Nous vérifions l’alignement des pavés avant chaque installation de cinq rangées. Nous réalignons au besoin les pavés à l’aide d’un tournevis.

Une fois la pose terminée, nous stabilisons les pavés en utilisant la plaque vibrante. Cette opération aura pour effet d’enfoncer les pavés dans le lit de pose tout en uniformisant la surface. Pour un résultat optimal, nous passons la plaque à deux ou trois reprises dans les deux directions. L’affaissement des pavés dans la criblure ou dans le sable polymère représente environ 10 mm(3/8 po).

Remplissage des joints

Nous étendons le sable polymère sur les pavés, le laissons sécher si nécessaire, puis nous le faisons pénétrer dans les joints en le balayant dans toutes les directions.

Nous enlevons l’excédent du sable polymère, puis nous faisons pénétrer le reste en passant la plaque vibrante.

Nous allons vous remettre un certain nombre de pavés pour des fins de remplacement.

L’installation des murs de soutènement

Excavation

Nous creusons une tranchée. La profondeur de l’excavation doit tenir compte de l’épaisseur de la fondation de 150 mm (6po) en plus de l’enfouissement du ou des premiers rangs de blocs. Nous calculons que 10% de la hauteur du mur devra être enfoui dans le sol. La largeur de la tranchée va varier en fonction du type de bloc choisi. En plus, nous prévoyons un espace d’au moins 30 cm (12po) à l’arrière du mur pour construire la masse drainante en pierre nette.

Préparation de la base

Nous recouvrons ensuite l’arrière et le fond de la tranchée d’un géotextile afin d’empêcher la terre d’obstruer le système de drainage. Le géotextile devrait excéder la partie supérieure du bloc d’environ 300 mm (12 po) afin de pouvoir le rabattre sur la masse drainante une fois en place.

Fondation

Nous préparons une fondation de 150 mm (6po) avec la pierre de 20 mm (3/4po) (dans le cas d’un sol argileux, il est fortement recommandé d’accroître la profondeur de la partie excavée), puis nous effectuons le compactage à l’aide d’une pilonneuse de type « Jumping Jack » ou d’une plaque vibrante. Nous installons ensuite sur cette fondation un drain perforé de 102 mm (4po) de diamètre. Le drain sera recouvert de pierres nettes de 20 mm (3/4po).

Première rangée

Nous disposons les blocs de niveau sur la fondation compactée, selon le tracé choisi.

Remblayage du mur

Nous comblons le vide à l’arrière des blocs. Le remblai doit être composé de pierres nettes de 20 mm (3/4po) légèrement tassées.

Construction du mur

Nous plaçons les rangées suivantes en remblayant le vide à l’arrière tous les 200 mm (8po) environ. Nous utilisons des modules de couronnement (s’il existe pour le type de mur que vous avez choisi) pour terminer votre mur. Nous les fixons avec une colle à béton.